Sélectionner une page
Blog / Gestion locative / Charges locatives / Changement de serrures d’une location : le locataire doit-il payer ?

Changement de serrures d’une location : le locataire doit-il payer ?

N’engagez pas de frais sans réfléchir !

Claquer sa porte d’entrée en ayant oublié les clefs à l’intérieur, c’est un grand classique !

Ça peut vous arriver.

À votre locataire aussi.

Votre locataire peut perdre ses clés, les casser, les oublier… 🙁 

Et naturellement, c’est vous qu’il appelle à la rescousse.

Mais quand vient l’heure de régler les frais de réparation, devez-vous toujours être celui qui paye, sous prétexte que vous êtes le propriétaire ?

👉 Dans cet article, je vous détaille toutes les situations qui peuvent vous arriver en tant que bailleur et comment y faire face :

  • Changement de serrure
  • Clé cassée
  • Clé perdue
  • Serrure vétuste
  • Expulsion 

Lisez attentivement et vous n’aurez plus à payer systématiquement à la place de votre locataire ! 😉

1. Mon locataire veut faire changer la serrure

Premier cas de figure, votre locataire veut faire changer la serrure.

Les causes peuvent être multiples :

  • Sentiment d’insécurité suite à un cambriolage ou une tentative de cambriolage
  • Double des clés gardées par un ex petit-ami
  • Peur que l’ancien locataire puisse encore entrer dans le logement
  • Volonté de faire installer une serrure plus complexe

Donc, un beau matin, votre locataire vous appelle pour vous demander s’il peut faire un changement de serrure.

👉 Que devez-vous répondre ?

Avez-vous le droit de vous y opposer ?

Votre locataire est en droit de faire des petits aménagements au sein du logement. Donc techniquement, il a le droit de changer la serrure si ça lui fait plaisir.

Cependant, il devra tout remettre en état au moment de rendre l’appartement. Vous pouvez exiger de retrouver votre bien immobilier tel qu’il était lorsque vous l’avez loué. 

C’est un peu irréaliste, je vous le concède.

Vous pouvez donc simplement accepter le changement de serrure sans nécessairement exiger une remise en état (qui sera de toute façon compliquée à faire pour votre locataire), surtout si cela permet une mise à neuf de la serrurerie (ce qui vous arrange en fin de compte).

Et là, votre locataire ajoute que ce sera à vous de payer l’intervention du serrurier…

Vous grincez des dents.

Logique.

Sauf que vous n’avez rien à payer.

Comme vous n’avez pas à payer si votre locataire a envie de repeindre les murs, vous n’avez pas non plus à payer s’il a envie de changer la serrure.

💡 Bon à savoir : locataire, contactez votre assurance en cas de cambriolage, afin d’obtenir une prise en charge du changement de serrure.

2. Mon locataire a perdu ou cassé ses clés

On ne va pas se mentir, ça arrive à tout le monde.

La clé cassée dans la serrure, le trousseau de clés qui disparaît mystérieusement… D’ailleurs, on le retrouve généralement dans un endroit improbable PILE quand on vient de dépenser des centaines d’euros pour tout refaire. 

Si ça peut vous arriver, ça peut aussi arriver à votre locataire.

Cette fois, il vous appelle pour vous dire qu’il a cassé la clé dans la serrure de l’appartement, qu’il a fait intervenir un serrurier et que ça va vous coûter une blinde !

Pas de panique, encore une fois, vous n’avez pas à payer les frais de serrurerie.

Pour la perte d’une clé, c’est la même chose : il s’agit d’une erreur de votre locataire et vous n’avez pas à payer pour son remplacement. 

💡 Bon à savoir : locataire, si vous êtes dans cette situation, ayez le réflexe de contacter votre assurance habitation, avant même de faire intervenir un serrurier. Vous pouvez également contacter votre propriétaire qui pourra vous conseiller un professionnel qu’il connaît et en qui il a confiance pour l’intervention.

3. Mon locataire a dégradé la serrure

3.1 La dégradation est constatée en cours de bail

Encore une fois (ça n’arrête pas décidément) votre locataire vous appelle parce que la serrure est inutilisable. Manifestement, il l’a abîmée et un serrurier doit intervenir. 

C’est sympa de vous prévenir, mais comme précédemment, ce n’est pas à vous, bailleur, de payer le prix des réparations.

3.2 La dégradation est constatée en fin de bail

La fin du contrat de bail a sonné, vous vous rendez sur place afin de réaliser l’état des lieux de sortie.

Mauvaise surprise, la serrure est fortement abîmée. Elle fonctionne toujours, mais elle risque d’être rapidement défectueuse pour le prochain locataire.

Trois situations se présentent à vous :

Situation 1 : votre locataire est responsable de la dégradation et accepte de payer pour la réparation de la serrure. L’intervention du serrurier sera donc à sa charge.

Situation 2 : Votre locataire est responsable mais refuse de payer pour la réparation de la serrure. Le locataire est de mauvaise foi et ne veut pas payer l’intervention du serrurier ? Vous pouvez retenir le prix des réparations sur le dépôt de garantie. Veillez à bien conserver les preuves attestant du montant dépensé pour le remplacement de la serrure.

Situation 3 : Votre locataire n’est pas responsable de l’état de la serrure. Cela signifie que l’état de la serrure est lié à la vétusté. Voyons ça ensemble dans notre prochain point.

4. La serrure est usée et doit être changée

La grande question est : qui doit payer pour le remplacement d’une serrure usée ? 

Jusqu’ici, nos exemples ont démontré que le changement de serrure était à la charge du locataire.

L’exception qui confirme la règle est devant vous : le changement de serrure dû à la vétusté est à la charge du propriétaire.

Bien sûr, je parle ici du cas de figure où la dégradation n’est pas du fait du locataire, qu’il s’agit bien de l’usure normale que l’on peut attendre d’une serrure.

Le locataire lui, doit réaliser l’entretien des serrures et verrous de sécurité de la sorte :

  • En procédant à un graissage régulier
  • En procédant au remplacement de petites pièces
  • En procédant au remplacement des clés égarées ou détériorées

Cela fait partie des réparations locatives à sa charge prévues par la loi.

Tous les travaux et réparations qui ne sont pas des réparations locatives sont à la charge du propriétaire. Ainsi, le changement de serrure lié à la vétusté est bien à la charge du propriétaire. Vous devrez vous acquitter des frais de serrurerie.

Il en va de même si une clé casse et coince la serrure à cause de son état d’usure avancé ! 

💡 Bon à savoir : lors de l’état des lieux, pensez à bien noter l’état de la serrure. Si la serrure est en parfait état et que quelques mois plus tard votre locataire invoque la vétusté afin de la remplacer à vos frais, cela vous permettra de démontrer que la dégradation n’est pas due à l’usure normale. 

5. Pour expulser mon locataire, je veux faire changer les serrures

De manière générale, expulser soi-même son locataire est totalement illégal.

Même si votre locataire ne paye plus son loyer, vous ne pouvez pas profiter de son absence pour changer les serrures et ainsi l’empêcher d’accéder au logement. Une plainte peut être déposée contre vous pour violation de domicile.

Je vous invite à consulter mon article sur les litiges entre propriétaire et locataire afin d’en savoir plus sur la procédure à suivre en cas de conflit.

6. Bailleur, je veux garder un double des clés de la location

C’est un cas de figure assez fréquent : le propriétaire souhaite garder un double des clés « au cas où » :

  • Pour dépanner le locataire au besoin
  • Pour accéder facilement au logement en cas de travaux ou d’urgence
  • Par peur que le locataire perde ses clés et de devoir faire changer toute la serrure

La question à mille euros : ai-je le droit de garder un double de clés de la location ?

Roulement de tambour…

En principe, oui.

Rien juridiquement ne s’oppose à ce que le propriétaire conserve une clé du logement. 

Si vous êtes du genre à tout bricoler vous-même, et que vous avez besoin d’intervenir chez votre locataire dès qu’une réparation est à faire, je peux comprendre que vous souhaitiez garder une clé, ne serait-ce que par souci logistique. 

Si votre locataire perd sa clé, c’est aussi dans son intérêt que vous ayez un double : vous pouvez alors intervenir rapidement, lui évitant ainsi de faire appel à un serrurier. 

Je dois bien évidemment vous rappeler un point fondamental : vous n’avez pas le droit d’entrer dans la location sans l’accord de votre locataire, même si vous possédez encore un double des clés.

Si vous devez effectuer des travaux de rénovation, que votre locataire est d’accord pour que vous passiez en son absence, alors aucun problème. 

Par contre, hors de question d’entrer dans la location sans recueillir son accord ou pire, sans lui en parler du tout.

7. L’astuce pour ne payer les frais d’intervention du serrurier

Saviez-vous que Monsieur Hugo vous permet de faire intervenir un serrurier sans que cela ne vous coute rien ?

Tous les propriétaires qui utilisent la plateforme de gestion locative de Monsieur Hugo bénéficient d’un dépannage d’urgence.

En cas d’urgence dans le logement, le partenaire de Monsieur Hugo, Mondial Assistance, organise et prend en charge l’intervention d’un artisan pour vous dépanner.

Vous n’aurez donc pas à payer l’intervention.

Un artisan se sera déplacé rapidement en moins de 2h chez votre locataire.

Même si votre logement est à la campagne, un artisan se déplacer partout en France :

C’est une garantie ultra pratique pour gérer efficacement et rapidement les urgences sans rien dépenser !

Pour en savoir plus, c’est par ici.

8. Alors, qui paye quoi ?

Pour résumer, les frais de serrurerie sont à la charge du propriétaire uniquement lorsque la serrure est vétuste. Qu’il s’agisse d’une clé cassée dans la serrure, d’une porte qui ne ferme plus correctement, d’un verrou défectueux… Si toutes ces causes ont pour origine la vétusté de la serrure, alors la réparation est à la charge du propriétaire.

Pour toutes les autres situations : perte de clé, dégradation de la serrure, porte claquée avec oubli de la clé à l’intérieur de l’appartement ou encore volonté de changer la serrure, les frais de serrurerie sont à la charge du locataire.

Restons en contact ! J’ai créé le 1er groupe privé sur Facebook d’entraide entre propriétaires bailleurs.

  • Accès à de nombreuses fiches juridiques (à télécharger)
  • Conseils entre investisseurs (travaux, fiscalité, juridique)
  • Nombreux Lives avec les experts du groupe (avocat, fiscaliste, expert comptable, courtier…)
la gestion locative avec Monsieur Hugo

Recevez ce guide gratuit de 80 pages où je vous dévoile tous les SECRETS pour sécuriser vos loyers

 

✅ Comment identifier un locataire sérieux et solvable en utilisant 11 techniques d’experts pour démasquer les faux dossiers.

✅ Les 7 erreurs que vous devez éviter pour rédiger votre bail.

✅ Comment choisir la garantie la plus adaptée à votre location pour sécuriser vos revenus (comparatifs GLI / Visale / caution).

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

Bien choisir la garantie qui vous protégera efficacement des impayés

Un comparatif exclusif (GLI - Visale - Caution)

 

Indiquez votre email pour recevoir la version PDF de cet article :

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

L'acte officiel de caution solidaire

 

Indiquez votre email pour le recevoir en version Word personnablisable :

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

3 129 propriétaires ont déjà téléchargé ce guide.

Remplissez ce formulaire pour le recevoir vous aussi.

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

2 557 propriétaires ont déjà téléchargé ce guide.

Remplissez ce formulaire pour le recevoir vous aussi.

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !

sécuriser vos loyers

3 727 propriétaires ont déjà téléchargé ce guide.

Remplissez ce formulaire pour le recevoir vous aussi.

Vous allez recevoir le guide par mail. Pensez à vérifier vos spams !